FacebookTwitter

Diabolon – celui qui sépare

Diabolon – celui qui sépare, 2016 | video, 19′

Réalisation, montage & son/Directing, editing & sound: Maïa Wolf | Images: Max Idje & Maïa Wolf

Ce travail se penche sur un masque qui se trouve dans les collections du Musée jurassien d’art et d’histoire de Delémont. On ne sait pas d’où il vient, qui l’a fabriqué, utilisé, et pourquoi il est là. Je l’ai amené, logé dans une boîte, à différents interlocuteurs. A cause ou peut-être grâce au mystère insolvable qui l’entoure, nous avons parlé en sa compagnie des musées, de ses objets, de leur valeur, du carnaval, des rites, des masques, du diable, de ses artifices, de possession, jusqu’à questionner l’intériorité du Mal.

This work is about a mask, which belongs to the collections of the jurassian Museum of history and art. We don’t know where it comes from, who created it, who used it, and why it is there. I brought him, nested in a box, to different interlocutors. Because or maybe thanks to the deep mystery around it, we talked in its company about museums, museums objects, their value, the carnival, rites, masks, the devil, possession, the interiority of evil.

Avec/with:

Nathalie Fleury, Conservatrice du Musée jurassien d’art et d’histoire

Thomas Antonietti, Conservateur du Musée d’Histoire du Valais et du Musée du Lötschental

Cédric Biétry, ancien président du Comité de carnaval de Delémont

Dr Suzanne Chappaz-Wirthner, ethnologue

Père Luc Ruedin, jésuite à Notre-Dame de la Route